Résultats de recherche

23 éléments trouvés

  • Plaidoyer | CanadaSansFluorure

    PLAIDOYER POUR LE DROIT AU CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ De nombreux Canadiens cherchent activement à interdire la fluoration dans leurs municipalités et Fluoride Free Canada offre son soutien. N'hésitez pas à utiliser les informations suivantes comme ressources. Notre directeur de Fluoride Free Canada, le Dr Bob Dickson, est également le président de Safe Water Calgary. Il est interviewé ici sur son implication dans les droits de l'homme (en anglais). EAU SAINE CALGARY ​ Safe Water Calgary s'engage à travailler avec les responsables de la ville et les experts qualifiés pour s'assurer que notre eau soit la PLUS SURE POSSIBLE compte tenu de nos ressources disponibles. Divers individus et groupes tentent à l'occasion d'influencer le conseil municipal pour qu'il réintroduise des produits chimiques de fluoration dans notre eau. Ce site Web est dédié à fournir les données les plus pertinentes, vérifiables et les moins biaisées disponibles sur la nature et les effets physiologiques des ions fluorures et de l'eau fluorée. ​ Contact: SafeWaterCalgary@gmail.com ​ CAMPAGNE DE CALGARY pour voter NON le plébiscite d'octobre 2021 LE BIAIS DES MÉDIAS À CALGARY – Nous n’avons pas l’intention de s’avachir FLUORIDE FREE WINDSOR-ESSEX ​ ​Fluoride Free Windsor s'engage à tenir les citoyens de Windsor et du comté d'Essex au courant de leur campagne pour que leur approvisionnement en eau soit exempt du produit appelé acide hydrofluorosilicique. Environnement Canada qualifie ce produit de « déchet dangereux », mais le Service de santé publique a convaincu le Conseil de Windsor et la Commission des services publics de Windsor qu'il est efficace pour prévenir la carie dentaire et qu'il est sans danger pour tous les citoyens de l’ingérer tous les jours pendant toute leur vie. Cependant, ce n'est pas vrai. Ces déchets industriels n'ont pas été correctement testés pour leur innocuité et ne se sont pas révélés efficaces, comme vous le verrez si vous lisez les documents sur ce site Web. ​ Article de presse : 1er septembre, 2021 CTV News : 1er septembre, 2021 Article de presse : 2 septembre, 2021 ​ Contactez-nous via Facebook : Fluoride Free Windsor Ontario ​ VIDÉO et ARTICLE (en anglais) : Un officier de la Santé publique admet que les produits chimiques de la fluoration NE sont PAS testés et NE sont Pas réglementés par Santé Canada, 2011 COALITION QUÉBÉCOISE POUR LA GESTION RESPONSABLE DE L'EAU ​ Novembre 1996 a suscité de nombreux débats jusqu'à la naissance de la Coalition pour un débat public sur l'eau, devenue en 1997 la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l'eau - Eau Secours! ​ La mission d'Eau Secours au Québec, est de promouvoir la protection et la gestion responsable de l'eau dans une perspective de santé environnementale, d'équité, d'accessibilité et de défense collective des droits de la population. ​ Contact : direction@eausecours.org ​ UNE VIDÉO DE CTV NEWS (en anglais) : Une pétition demandant à Montréal de retirer le fluorure de l’eau, août 2021 ​ « QUAND LES CITOYENS S'IMPLIQUENT » décembre 2021 – Un article publié par Le Nouvelliste à Trois-Rivières, QC dans lequel le journaliste évoque plusieurs batailles de citoyens « David & Goliath » dont celle contre la fluoration à Trois-Rivières qui a duré 6 ans. Oui, six ans contre un maire puissant et obstiné et tout l'argent du ministère de la Santé et de la Santé publique. Le contrat au constructeur était déjà attribué, mais comme la Santé publique ne pouvait pas répondre adéquatement à notre défi, le projet a été abandonné à la toute dernière minute. Aussi, 20 000 signatures leur ont prouvé que l'acceptabilité sociale n'y était pas. Conclusion... N'abandonnez jamais! FLUORIDE FREE LETHBRIDGE ​ La mission de Fluoride Free Lethbridge (Alberta) est d'informer le public et les responsables de notre ville des dangers de la fluoration et de mettre un terme à cette pratique odieuse. Impliquez-vous. Nous sommes tous dans le même bateau. Rejoignez-nous via Facebook : FluorideFreeLethbridge ​ VIDÉO (en anglais) : Le forum de Lethbridge sur la fluoration 2013 FLUORIDATION FREE OTTAWA ​ Nous travaillons pour mettre fin à l'injustice de la fluoration pour une eau potable plus saine. Voyez les preuves sur le fluorure dans notre eau potable. Vous ne regarderez plus jamais l'eau du robinet de la même manière. ​ Contact : info@ffo-olf.org FLUORIDE FREE REGINA ​ Le conseil municipal de Régina a décidé d’instaurer la fluoration de l'eau en août 2021. Fluoride Free Regina a été formé en octobre pour transmettre le message aux citoyens de Régina, pour demander à leurs citoyens de contacter leur conseiller pour qu'ils abrogent la motion et pour obtenir des signatures pour un référendum. Malheureusement on n’a pas obtenu assez de signatures. Canada sans fluorure est intervenu pour offrir ses ressources. ​ Rejoignez-nous : fluoridefreeregina@gmail.com ou via Facebook MONTRÉAL SANS FLUORURE ​ Bonjour et bienvenue à Montréal Sans Fluor, ce groupe s'est constitué autour d'un objectif clair : mettre fin à la fluoration de l'eau à Pointe-Claire et Dorval, et ainsi y mettre fin pour l'île de Montréal. Ce sont les deux derniers endroits sur l'île de Montréal où cela se produit. Ces 2 emplacements étant 2 des 4 endroits restants dans toute la province de Québec.. Canada sans fluorure est intervenu pour offrir ses ressources. ​ Rejoignez-nous : Ralston@live.ca ou via Facebook END FLUORIDE TORONTO ​ Nous sommes des citoyens ordinaires qui croyons que les médicaments ne doivent jamais être ajoutés à l'approvisionnement en eau, quelles que soient les circonstances. Nous nous battons pour éliminer le fluorure de l'approvisionnement en eau de Toronto. Nous luttons pour notre santé. Nous le faisons à nos frais et de tout cœur. La vérité effrayante est que le fluorure n'est pas un médicament ; le fluorure est un poison pur et simple. Le fluorure est en fait un déchet chimique appelé "acide hydrofluosilicique" et il provient des cheminées des industries. ​ Il y a une raison pour laquelle votre dentifrice dit "Poison : ne pas avaler". Veuillez lire toutes les études fournies sur ce site Web. Questions ou commentaires? Veuillez visiter notre page Contactez-nous Contact Us pour envoyer un message directement à Danny. Vous pouvez aussi visiter notre page Facebook : Fluoride Free Toronto . VANCOUVER – DÉFI AUX MÉDIAS Article paru dans le CBC News insinuant que Métro Vancouver est la «capitale des dents pourries du Canada». Défi du directeur de Canada sans fluorure, le Dr Bob Dickson, MD, CCFP, FCFP au producteur de cette histoire. Réponse de Shiral Tobin de CBC et défi supplémentaire à Jack Nagler, ombudsman de CBC. VILLES SUR UNE LISTE DE SURVEILLANCE ​ Fluoridation Free Canada soutient également les villes suivantes où le gouvernement local est en train de rendre obligatoire la fluoration de l'eau : ​ ​ Kingston, Ontario

  • Quoi de Neuf | CanadaSansFluorure

    Quoi de neuf – Un journal des messages Un moyen simple pour vous de découvrir les nouveautés sur notre site ! La dernière infolettre publiée : 15 mai 2022 Ajout de End Fluroide Toronto à la page de plaidoyer et lien vers leur Facebook Mai 2022 Voir Ajout de Montréal Sans Fluorure à la page de plaidoyer et lien vers leur Facebook Avril 2022 Voir Quand les citoyens s’impliquent. Un article ajouté à la page de Plaidoyer d’Eau Secours Février 2022 Voir Ajout de Regina à la page de plaidoyer et lien vers leur Facebook Février 2022 Voir Ajout de Vancouver à la page de plaidoyer et lien vers les défis lancés aux médias Février 2022 Voir Ajout de la page "Qui est avec nous" pour faire connaître les organismes opposés la fluoration Janvier 2022 Voir Page d'accueil restructurée et ajout du bouton «Quoi de neuf» Janvier 2022 Voir Ajout du lien « Le point sur le procès - 31/21 décembre » dans la section «Le point sur le procès» de la page d'accueil renvoyant à la vidéo Janvier 2022 Voir Ajout de vidéos «Présentations aux organismes gouvernementaux» au bas de la page d'accueil Decembre 2021 Voir Page «Donnez» mise à jour avec les virements électroniques afin d’économiser les frais PayPal Decembre 2021 Voir Vidéo de 1952 sur la fluoration publiée sous forme d’un lien en haut de Quand La Fluoration A-T-Elle Commence ? Decembre 2021 Voir Vidéo "Notre message" publiée - Intro sur la page d'accueil et vidéo complète sur la page «À propos» Octobre 2021 Voir Nouvelle page scientifique mise à jour avec la biographie et la vidéo de Christine Till Octobre 2021 Voir Vidéos et articles de presse publiés sur la page Plaidoyer Septembre 2021 Voir 1ère infolettre publiée (lien vers la page sous «Infolettres» au bas de la page) Septembre 2021 Voir Site Web en direct 1er septembre 2021 Voir

  • Accueil | CanadaSansFluorure

    To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key. COMMUNIQUÉ DE PRESSE ET COUVERTURE MÉDIATIQUE - SEPT. 1ER LANCEMENT La science récente financée par les gouvernements et revue par des pairs montrent que le fluorure a le potentiel d’endommager les cerveaux de nos enfants. DES CANADIENS DÉFENSEURS DE LEURS DROITS Voir QUI FLUORENT ET QUI NE FLUORENT PAS ? Voir COMMENT NOUS EN SOMMES ARRIVÉS LÀ ET QUELLES DIFFICULTÉS ONT SURGI Voir LA SCIENCE NOUVELLE QUE VOUS DEVEZ CONNAÎTRE Voir QUI EST AVEC NOUS Voir Lorsque les municipalités fluorent notre eau potable, elles privent les Canadiens de leurs droits de choisir s’ils souhaitent en boire, y prendre une douche ou cuisiner avec. Chez Canada sans fluorure, nous supportons tous les efforts à travers le Canada pour mettre fin à cette pratique dépassée. Nous nous efforcerons à aider tout autant les municipalités et les individus en leur fournissant la meilleure science qui démontre que cette mesure est dangereuse pour la santé, particulièrement relativement aux dangers qu’elle pose aux cerveaux de nos enfants et aux os de nos ainées. Prière de vous joindre à nous en appuyant nos efforts pour faire une différence notable dans la vie de tous. LETTRE AUX ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX Même si la fluoration est une responsabilité municipal, Canada sans fluorure a rédigé une lettre au Premier Ministre Justin Trudeau afin de l’informer que la fluoration de l’eau a le potentiel de nuire aux cerveaux de nos enfants. Nous croyons qu’il doit intervenir en leur nom. Sentez-vous à l’aise de modifier ou d’adapter cette lettre pour des représentations auprès d’organismes provinciaux ou municipaux. ENVOYEZ VOTRE PROPRE LETTRE À MONSIEUR TRUDEAU Nous vous conseillons vivement d’envoyer votre propre copie de cette lettre et d’inviter autant de personnes que vous connaissez d’en faire autant. Il y a, dans cette lettre, beaucoup d’informations que les autres dirigeants politiques et les citoyens canadiens ignorent, par conséquemment, faire circuler partout cette lettre sera un excellent outil éducatif pour tous les Canadiens. Aidez nous à inciter le Premier Ministre Trudeau et les premiers ministres provinciaux et territoriaux à protéger les cerveaux en développement de nos enfants Canadiens de l’eau fluorée du robinet. Cher Premier Ministre Trudeau De grands scientifiques canadiens arrivent ensemble à conclure que le cerveau des fœtus et des bébés peuvent être endommager par l’eau fluorée du robinet… LETTRE ENVOYÉE À MONSIEUR TRUDEAU LE 09/01/2021 LES ÉTATS-UNIS SE RAPROCHENT Food and Water Watch, et al. sont au beau milieu d’un procès contre l’ Agence de la protection de l’environnement (EPA) . Un juge de la Cour Fédérale a entendu la cause en juin 2020 ((via Zoom). Durant la cause, les témoignages ont été fournis par Philippe Grandjean, par Howard Hu (coauteur des études scientifiques de Bashash (2017 , 2018 ) et par Bruce Lanphear, coauteur des études scientifiques de Green (2019 ) et Till (2020 ). Le juge a semblé être très intéressé par la nouvelle science et a retardé son jugement jusqu’à ce qu’il ait entre les mains le rapport final de la révision du U.S. National Toxicology Program’s (NTP) sur la neurotoxicité du fluorure (attendu avant la fin de 2021) et l’analyse sur la dose-repère (Benchmark Dose (BMD) par Grandjean (et al) qui a été publiée en juin de cette année. Cela pourrait être de TRÈS BONNE augure pour les Canadiens si FAN gagne ce procès puisqu’il serait difficile pour le gouvernement canadien d’ignorer tout changement mis en œuvre par l’Agence de la protection de l’environnement en faveur de la défluoration. LE POINT SUR LE PROCÈS LE POINT SUR LE PROCÈS - 31 déc. 2021 Le site Web du Fluoride Action Network existe depuis l’an 2000 et plutôt que de dupliquer l’information qu’il a sur les activités canadiennes, c’est inclut ici (en anglais): RAPPORTS GOUVERNEMENTAUX CANADIENS ÉTUDES CANADIENNES ARTICLES DE PRESSE CANADIENS Paul Connett, PhD, est un professeur de chimie qui se spécialise en chimie environnementale et en toxicologie. Il est le présent directeur Fluoride Action Network qu’il a aidé à fonder en 2000. Il est le coauteur du livre The Case Against Fluoride [Chelsea Green, 2010] avec le Dr. James Beck de Calgary et le Dr. Spedding Micklem d’Edinburgh, en Écosse. Il en vedette dans plusieurs vidéos ci-après. Il a été impliqué depuis 1996 et a aidé plus communautés au Canada à lutter contre la fluoration, Il a donné plusieurs présentations sur le sujets dans plusieurs villes au Canada incluant : Toronto, Ottawa, Oakville, Brantford, London, Mississauga, Peterborough, Dryden, Waterloo, Calgary, Montréal et Prince George. PRÉSENTATIONS AUX ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX Utilisez ce contenu pour formuler votre propre présentation ! (en anglais) Parlement britannique Déc / 2021 Résultat : toujours en suspens Orillia, ON 2012 Résultat : Fluoration rejetée Calgary, AB 2011 Résultat : Fluoration rejetée (Vote 10-3) AIDEZ-NOUS $ À VOUS AIDER NOUS NOUS JOIGNONS TOUS ENSEMBLES! Restez au courant de toutes les actualités liées à la fluoration, du plaidoyer, de la science et des actions que vous pouvez entreprendre localement pour aider à mettre fin à cette pratique. Inscrivez-vous "Chaque homme est coupable de tout le bien qu'il n'a fait pas." Voltaire

  • Infolettres | CanadaSansFluorure

    Le compte rendu sur le FLUORURE Profitez des archives des infolettres de Canada sans fluorure #11 Rapport sur le fluorure – Démolir les mythes – Épisode #4 15 mai 2022 – NOUVEAU Voir #10 Rapport sur le fluorure – Démolir les mythes – Épisode #3 15 avril 2022 Voir #9 Rapport sur le fluorure – Démolir les mythes – Épisode #2 15 mars 2022 Voir #8 Rapport sur le fluorure – Démolir les mythes – Épisode #1 25 février 2022 Voir #7 Rapport sur le fluorure – Le biais des médias - Nous n’avons pas l’intention de s’avachir! 25 janvier 2022 Voir #6 Rapport sur le fluorure – Pouvez-vous fier sur les conseils des « experts » ? 3 decembre 2021 Voir #5 Rapport sur le fluorure – La légalité de la fluoration 20 novembre 2021 Voir #4 Rapport sur le fluorure – Les mensonges des médias nous disent 6 novembre 2021 Voir #3 Rapport sur le fluorure – La science a perdu à Calgary 22 octobre 2021 Voir #2 Rapport sur le fluorure – Les défis des Canadiens avec les médias biaisés 9 octobre 2021 Voir #1 Alerte médiatique – Calgary en crise 24th septembre 2021 Voir Mise à jour de la lettre Trudeau 17th septembre 2021 Voir

  • Politique de confidentialité | CanadaSansFluorure

    LA TERMINOLOGIE ET LES NOTIONS SCIENTIFIQUES Le compte rendu sur le FLUORURE Numéro #9 Relativement au fluorure, s’il était un oligoélément essentiel, il devrait donc y avoir une dose optimale qui aura un effet bénéfique sur la santé, y compris la santé dentaire et une dose excessive qui deviendra toxique. Ceci nous amène à élaborer sur la terminologie et sur quelques notions scientifiques de base que l’on n’aborde pas souvent dans le débat. Le volumineux rapport du U.S. National Research Council, intitulé Fluoride in Drinking Water, a Scientific Review of EPA’s Standards , publié en 2006 est la plus sérieuse analyse de l’apport en fluorure aux États-Unis en calculant les facteurs de risque. ​ DOSE-RÉPONSE OU DOSE-EFFET On parle de relation dose-réponse ou dose-effet ou encore relation exposition-réponse, pour faire référence aux effets d'une dose d'une substance active, fusse-t-elle un oligoélément, sur un individu ou sur un groupe d'individus. La relation dose-réponse ou dose-effet dépend de plusieurs facteurs, comme l'âge, le poids, l’état de santé ou de la nutrition, la présence d’autres substances toxiques, le type de substance et la durée de l’exposition. La substance peut être de nature médicamenteuse, mais aussi chimique, naturelle ou toxique. Le moment de l’exposition dans le cycle de la vie peut aussi avoir son importance car il est possible que certains produits soient sans effet sur un individu adulte mais qu’ils pourraient être plus bénéfiques, comme on le croit pour le fluorure, durant la formation des dents mais être délétères pour un embryon ou un jeune bébé. La relation dose-réponse doit être étudiée sur tous ses angles pour comprendre l'action d'une substance au niveau de la santé. La relation dose-effet ou relation exposition-réponse ou plus simplement écrite dose-réponse exprime le changement d'effets, sur un organisme, provoqué par une quantité différente de la substance active après un certain temps d'exposition. Elle peut s'appliquer à des individus, par exemple si une petite quantité n'a aucune incidence, alors qu'une dose plus importante peut être mortelle. Dans une population, un certain nombre d’individus peuvent être affectés alors que la majorité ne le sera pas. Des études de pharmacocinétique et de toxicologie permettent de comprendre les mécanismes d’action de la substance et la cible des tissus qui seront touchés. Le concept de dose-réponse est donc au cœur des études scientifiques sur les nutriments, les oligoéléments, les substances toxiques et les contaminants. SEUIL TOXIQUE La notion de seuil toxique s’avère importante pour un nutriment, car elle sert à fixer des normes quant à la quantité optimale pour le maintien de la santé et quant à la quantité à la limite supérieure qui deviendra toxique. La valeur seuil représente la quantité minimale sous laquelle il ne se produit pas d’effet toxique. Au-dessus de ce seuil, l’effet observé dépendra de la dose. Ce seuil s’explique par le fait que le corps humain est constitué d’un grand nombre de types de cellules, de tissus et d’organes ayant une sensibilité variable, certains étant plus sensibles à certaines substances que d’autres. De plus, l’organisme possède des mécanismes de défense, d’excrétion ou d’adaptation mais il y perd toujours, ces mécanismes accaparent conséquemment une partie de son énergie pour y parvenir. ​ Le même principe s’applique à une population d’individus, car l’effet ou les nombreux effets néfastes possibles peuvent se manifester différemment d’une personne à l’autre, pourtant exposées à une même dose d’un nutriment ou d’une substance toxique. DOSE SANS EFFET NOCIF OBSERVABLE (DSENO) De ces concepts de la toxicologie, on a développé une terminologie qui y est associée. Parmi les plus importantes, on doit parler de la dose sans effet nocif observable (DSENO), appelée aussi « dose sans effet toxique », « dose maximale sans effet » ou « dose maximale sans effet néfaste observable ». Comme l’anglais demeure la langue la plus utilisée mondialement dans les publications scientifiques, on utilise l’acronyme NOAEL. : No Observable Adverse Effect Level. Elle se définie comme étant la dose la plus élevée d’une substance ne produisant aucun effet nocif observable au cours d'une étude de toxicité. Cette unité de mesure s’emploie plus particulièrement dans le domaine des faibles doses, donc bien applicable pour le fluorure. LIMITE DE SÉCURITÉ (LSS) On recommande aussi d’utiliser la limite de sécurité (LSS) qui est le niveau maximum qui peut être consommés quotidiennement sur une base chronique sans effets indésirables. Les limites de sécurités seront généralement bien inférieures aux niveaux qui entraîneraient des effets indésirables. Ils servent comme niveaux d’exposition de référence pour l’évaluation des risques pour la santé humaine. C’est la terminologie française – qui correspond en anglais aux termes Tolerable Upper Intake Levels (ULs) publiés par l’Institute of Medicine of the National Academies (IOM). VALEUR TOXICOLOGIQUE DE RÉFÉRENCE (VTR) La valeur toxicologique de référence (VTR) est un indice toxicologique permettant, par comparaison avec l’exposition, de qualifier ou de quantifier un risque pour la santé humaine. Le mode d’élaboration des VTR dépend des données disponibles sur les mécanismes d’action toxicologique des substances et d’hypothèses communément admises. Dans le cas de la toxicité du fluorure, on pourrait prendre la fluorose dentaire modérée comme indice minimal de sa toxicité alors qu’il pourrait bien ne pas être l’indice le plus sensible malgré qu’il est le plus communément accepté. Les valeurs toxicologiques de référence (VTR) sont largement utilisées dans la démarche d’évaluation quantitative des risques sanitaires, processus décisionnel visant à fournir les éléments scientifiques essentiels d’une proposition ou d’une recommandation. DOSE DE RÉFÉRENCE (DR) Un autre terme intimement relié à la valeur toxicologique de référence (VTR) est la dose de référence (DR) qui vise à protéger adéquatement les nourrissons et les enfants mais qui, généralement, n’a pas considéré les embryons. En anglais on emploie les termes de «reference dose (RfD)». Elle se définit comme une estimation de l’exposition quotidienne d’une population humaine (incluant les sous-groupes les plus sensibles) qui serait probablement sans risque appréciable d’effets délétères durant toute une vie. DOSE JOURNALIÈRE ADMISSIBLE (DJA) ou DOSE JOURNALIÈRE TOLÉRABLE (DJT) La dose journalière admissible (DJA) (en anglais : Acceptable Daily Intake ou ADI) ou dose journalière tolérable (DJT) est la quantité d'une substance qu'un individu devrait pouvoir ingérer chaque jour, sans risque pour la santé. Elle est habituellement exprimée en mg de substance par kg de poids corporel par jour (mg/kg/jour). Il faut bien comprendre ici que la dose maximale quotidienne est proportionnelle au poids de l’individu. La consommation maximale est donc, de fait, beaucoup plus faible pour un nourrisson que pour un individu adulte. APPORTS JOURNALIERS RECOMMANDÉS (AJR) Les apports journaliers recommandés (AJR) sont des valeurs-repères de quantité de micronutriment (vitamines et minéraux) nécessaires à la santé d’un adulte-type moyen. Elles sont utilisées en tant que référence pour l'étiquetage des produits alimentaires. Les termes «Valeur nutritionnelle de référence (VNR)», « Apports de référence » « Apports quotidiens de référence » peuvent remplacer le terme « Apports journaliers recommandés » ou « AJR ». DOSE QUOTIDIENNE RECOMMANDÉE La dose quotidienne recommandée revient aussi à ce même concept relativement à un supplément nutritionnel ou à un médicament et elle sera généralement ajustée selon le poids et l’âge du sujet suivant une échelle de doses. FACTEUR DE SÉCURITÉ (FS) Dans le petit segment suivant, nous rapportons un extrait de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis qui reprend les concepts sur lesquels nous venons de fournir les définitions. Elle l’aborde dans une perspective reliée à la fluoration. L’extrait incorpore un autre concept très important en toxicologie, celui du « facteur de sécurité (FS) ». Ce concept octroie une marge de sécurité, généralement de 10, particulièrement essentielle quand les variables impliqués sont nombreux (âge, poids, statut nutritionnel, état de santé, environnement) et que les sources d’apport de la substance étudiée sont multiples et variables, selon les individus, dans leur potentiel de contribution quantitative et dans le temps. DESCRIPTION DE L'APPROCHE TRADITIONNELLE Dans de nombreux cas, les décisions relatives au risque de toxicité systémique ont été prises par l'Agence en utilisant le concept de « dose journalière acceptable (DJA) » dérivée d'une « dose sans effet nocif observé (DSENO) (NOAEL en anglais) » déterminée expérimentalement. La DJA est généralement définie comme la quantité d'un produit chimique à laquelle une personne peut être exposée quotidiennement pendant une période prolongée (généralement toute sa vie) sans subir d'effet délétère. Le concept de DJA a souvent été utilisé comme outil pour prendre des décisions en matière de gestion des risques (par exemple, établir des niveaux admissibles de contaminants dans les denrées alimentaires et l'eau). Une DSENO est une dose déterminée expérimentalement à laquelle il n'y avait aucune indication statistiquement ou biologiquement significative de l'effet toxique préoccupant. Dans une expérience avec plusieurs DSENO, l'accent réglementaire est normalement mis sur le plus élevé, ce qui conduit à l'utilisation courante du terme DSENO comme la dose la plus élevée déterminée expérimentalement sans effet indésirable statistiquement ou biologiquement significatif. La DSENO pour l'effet toxique critique est parfois simplement appelée DSENO. Cet usage, cependant, invite à l'ambiguïté en ce sens qu'il peut y avoir des effets observables qui n'ont pas d'importance toxicologique (c'est-à-dire qu'ils ne sont pas « défavorables »). Par souci de précision, ce document utilise le terme DSENO pour désigner la DSENO la plus élevée dans une expérience. Dans les cas où une DSENO n'a pas été démontrée expérimentalement, le terme « dose minimale avec effet nocif observé (DMENO)» est utilisé. (Lowest-observed-adverse-effect level (LOAEL) en anglais. Une fois l'étude critique démontrant l'effet toxique préoccupant identifiée, la sélection de la DSENO résulte d'un examen objectif des données disponibles sur la substance chimique en question. La DJA est ensuite obtenue en divisant la DSENO appropriée par un facteur de sécurité (FS), comme suit : DJA (dose humaine) = (DSENO) (dose expérimentale)/FS. (Équation 1) Généralement, le FS est constitué de multiples de 10, chaque facteur représentant une zone spécifique d'incertitude inhérente aux données disponibles. Par exemple, un facteur de 10 peut être introduit pour tenir compte des différences possibles de réactivité entre les humains et les animaux dans les études d'exposition prolongée. Un deuxième facteur de 10 peut être utilisé pour tenir compte de la variation de sensibilité parmi les individus de la population humaine. Le FS résultant de 100 a été jugé approprié pour de nombreux produits chimiques. Pour d'autres substances chimiques, dont les bases de données sont moins complètes (par exemple, celles pour lesquelles seuls les résultats d'études subchroniques sont disponibles), un facteur supplémentaire de 10 (conduisant à un FS de 1000) pourrait être jugé plus approprié. Pour certains autres produits chimiques, sur la base de réponses bien caractérisées chez les humains sensibles (comme dans l'effet du fluorure sur les dents humaines ), un FS aussi petit que 1 pourrait être sélectionné. Alors que la sélection initiale des FS semble avoir été plutôt arbitraire (Lehman et Fitzhugh, 1954), l'analyse ultérieure des données (Dourson et Stara, 1983) apporte un soutien théorique (et dans certains cas expérimentaux) à leur sélection. De plus, certains scientifiques, mais pas tous, au sein de l'EPA interprètent l'absence d'effets généralisés dans les populations humaines exposées comme une preuve de l'adéquation des SF traditionnellement utilisés. ​

  • Vancouver | CanadaSansFluorure

    VANCOUVER – DÉFI LANCÉ AUX MÉDIAS Le 24 octobre 2021, la CBC a publié un article , rédigé par Bethany Lindsay, qualifiant Vancouver de « capitale des dents pourries du Canada ». ​ ​​ DÉFI LANCÉ À BETHANY LINDSAY PAR LE PRÉSIDENT DE CANADA SANS FLUORURE, LE DR. BOB DICKSON, MD, CCMF, FCMF 31 octobre, 2021 Je vous écris en tant que président de Fluoride-Free Canada, dont la mission est d'éliminer la fluoration de l'eau au Canada pour des raisons d’innocuité et d'éthique. Veuillez considérer ceci comme une demande formelle d'avoir un article de suivi à votre reportage sur CBC du 24 octobre, «Pendant que Calgary vote pour le fluorure, certains en Colombie-Britannique espère pour la «capitale des dents pourries au Canada». Franchement, nous avons été consternés, pour plusieurs raisons : Votre titre sensationnel, une citation de 1976 d'un défenseur de la fluoration, n'est pas seulement terriblement obsolète, il est tout simplement faux. Les données à l'échelle de la province montrent que la Colombie-Britannique, qui a le taux de fluoration le plus bas au Canada (à l'exception du Yukon), a, en fait, un taux de carie légèrement inférieur chez les jeunes enfants que l'Ontario, qui a le taux de fluoration le plus élevé. Votre histoire était complètement unilatérale, citant trois promoteurs de la fluoration et aucun qui s'y opposait. Votre histoire a violé plusieurs des principes de CBC qui encouragent l'information factuelle, l'absence de parti pris et la diversité d'opinion. Votre histoire a également complètement ignoré des études scientifiques approfondies, dont beaucoup ont été menées par d'éminents scientifiques canadiens, établissant un lien entre l'eau fluorée et un QI plus faible chez les enfants, ainsi que plusieurs autres risques graves pour la santé. Pourriez-vous, s'il vous plaît, me répondre directement d'ici ce mardi 2 novembre, si vous allez produire une autre histoire sur cette question illustrant l'autre côté ? RÉPONSE DE SHIRAL TOBIN DE LA CBC ET UN AUTRE DÉFI POUR JACK NAGLER, OMBUDSMAN DE LA CBC ​ Date: 16 décembre 2021 À : Jack Nagler, ombudsman de la CBC CC : Shiral Tobin, Brodie Fenlon Bonjour, monsieur Nagler. Je m'appelle Robert Dickson, MD, et je suis le président de Canada sans fluorure, l'organisation nationale qui s'oppose à la fluoration artificielle de l'eau. Il s'agit de ma troisième communication avec le personnel de Radio-Canada CBC concernant l'émission de la CBC du 24 octobre, «Alors que Calgary vote pour le fluorure, certains en Colombie-Britannique gardent de l'espoir pour la capitale des dents pourries du Canada» . Le 1er novembre, j'avais envoyé un courriel à Bethany Lindsay, productrice de cette émission, citant l'inexactitude et le parti pris de la dite histoire, et demandant un suivi qui éclaircirait les fausses croyances qu'il a engendrées. Je n'ai reçu aucune réponse de sa part. Le 8 novembre, j'ai envoyé un e-mail à votre bureau, citant ces inexactitudes, ces préjugés et ces contradictions avec les principes et les normes mêmes de la CBC. Le 3 décembre, j'ai reçu une réponse de Shiral Tobin, qui était en désaccord avec le fait que l'article violait vos normes. Elle a dit que si je n'étais pas satisfait de sa réponse, je devrais vous contacter. Je ne suis pas satisfait de sa réponse. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de répéter ce que j'ai déjà dit dans ma plainte initiale. Je me concentrerai simplement sur la réponse aux commentaires de Mme Tobin, en plus de noter que ni Mme Lindsay et ni Mme Tobin n'ont répondu à ma demande d'un article en réaction donnant d'autres importantes perspectives de santé sur ce sujet. MME TOBIN : «Le titre est accrocheur, mais il cite une entrevue de la CBC avec un ancien médecin de la santé publique, ce qui convient d'être utilisé dans le contexte de ce sujet.» RÉPONSE : Le titre est ce dont les gens se souviennent le plus souvent. Dans de nombreux cas, cela peut être tout ce qu'ils lisent. Le fait qu'elle ait été faite par un ancien médecin de la santé publique n'est pas la question - c'est une assertion fausse, comme le prouvent les statistiques gouvernementales que nous vous avons fournies et cela vient en conflit avec vos normes journalistiques énoncées de fournir «un jugement professionnel basé sur des faits et de la compétence». Nous espérons que n'importe quel journaliste de la CBC prendra quelques minutes pour vérifier l'exactitude d'une citation datant de 1976 avant de la mettre dans le titre. Mme Lindsay ne l'a pas fait et Mme Tobin prend la défense de ce titre. La citation est factuellement inexacte et elle était l’assertion la plus importante de tout l'article. L'inexactitude n'est jamais «appropriée». Ce n'est pas du journalisme responsable. MME TOBIN : «C'est un reportage de gens qui exigent un changement au statu quo, c'est pourquoi ces positions sont au cœur de l'article.» RÉPONSE : Canada sans fluorure n'a aucun problème avec un objectif particulier. Notre plainte soulève le fait qu’il n'y a pas assuré en perspective un équilibre des opinions elles-mêmes. Selon les propres mots de CBC : «Nous contribuons à un débat éclairé sur des questions importantes pour les Canadiens en reflétant une diversité d'opinions. Notre contenu sur toutes les plateformes présente un large éventail de sujets et de points de vue. Sur les questions controversées, nous veillons à ce que les points de vue divergents soient reflétés avec respect, en tenant compte de leur pertinence pour le débat et de la large diffusion de ces points de vue». Je ne sais pas à quel point il pourrait être plus évident qu'il n'y avait aucune diversité d'opinions dans cet article. Comment est-il possible que cela ne soit pas une violation de vos propres normes ? MME TOBIN : « L'article offre des informations supplémentaires et des liens pour étayer les affirmations des experts et des médecins cités. . .» RÉPONSE : Eh bien, oui, l'article offrait ces informations, mais comme indiqué ci-dessus, cela ne demeure que le point de vue d’une seule version. MME TOBIN : « Je ne suis pas au courant des études (sur la fluoration abaissant le QI) que vous mentionnez dans votre lettre reliant le fluor à l'intelligence et vous ne fournissez aucun lien. Mais celui que je connais montre une corrélation, pas une causalité, et même ce n'est pas un effet très fort.» RÉPONSE : Je pense que cela touche au cœur du problème de la CBC. Non, vous n'êtes pas au courant. Mme Tobin a raison de dire que je n'ai pas fourni de documentation, alors parlons-en maintenant. En juillet 2019, l’O’Brien Institute of Public Health, de l'Université de Calgary, après un examen approfondi, a publié son rapport sur la fluoration en disant : « En résumé, il existe de nouvelles preuves émergentes que l'exposition au fluorure pendant la grossesse puisse s’avérer nocive pour le développement du cerveau des enfants, dont d’importantes études qui ont été publiées subséquemment aux analyses de ces preuves par le National Research Council aux États-Unis en 2006. » À titre de référence, le rapport du NRC des États-Unis (p.222) a conclu qu’ «il est évident que les fluorures ont la capacité d'interférer avec les fonctions du cerveau et du corps par des moyens directs et indirects.» En préparant votre réponse, je demande deux choses : Gardez l'esprit ouvert. Je vous sais occupé, mais veuillez prendre une demi-heure pour lire et visionner les éléments suivant des experts scientifiques de renommée mondiale, dont plusieurs sont canadiens. (Veuillez noter que l'un de ces experts, le Dr Bruce Lanphear, est professeur et scientifique à l'Université Simon Fraser à Vancouver. J'espère que tous les futurs articles que vous rédigerez concernant la fluoration, en particulier en Colombie-Britannique, verront à lui demander ses commentaires.) Ce faisant, je crois que vous serez surpris d'apprendre qu'il n'y a AUCUN doute que le fluorure est toxique pour le cerveau en développement et que de nombreuses preuves démontrent que la fluoration de l'eau, aux concentrations telles que fixées au Canada, affecte les femmes enceintes, les enfants à naître et les nourrissons en abaissant leur QI et en augmentant les taux de TDAH. Article d'Environmental Health News : «It is Time to Protect Developing Kids’ Brains from Fluoride» (2 minutes de lecture) Dr Bruce Lanphear : «The Impact of Fluoride on Brain Development» (vidéo de 5 minutes) Dre Christine Till : présentation au club Rotary de Calgary, le 28 septembre, 2021 (vidéo de 22 minutes) Je vous renvoie également à deux documents d'une page sur le manque d'efficacité et la neurotoxicité de la fluoration - encore une fois aux concentrations de l'eau fluorée au Canada. Ils prennent chacun environ une minute à lire. Fluoride Efficacy Fluoride Neurotoxicity ​​ Merci pour votre attention. J'attends avec impatience votre réponse. ​ Sincèrement, Robert Dickson, M.D., CCMF, FCMF Président, Canada sans fluorure ​ CETTE PAGE SERA MISE À JOUR SI ET DÈS QUE NOUS RECEVONS UNE RÉPONSE

  • Politique de confidentialité | CanadaSansFluorure

    POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ Cette politique de confidentialité définit comment Canada sans fluorure utilise et protège toute information que vous leur fournissez lorsque vous utilisez ce site Web. Canada sans fluorure s'engage à assurer la protection de votre vie privée. Si nous vous demandons de fournir certaines informations permettant de vous identifier lors de l'utilisation de ce site Web, vous pouvez être assuré qu'elles ne seront utilisées que conformément à cette déclaration de confidentialité. Canada sans fluorure peut modifier cette politique à l'occasion en mettant à jour cette page. Vous devriez vérifier cette page de temps en temps pour vous assurer que vous êtes satisfait de tout changement. Cette politique est effective à partir d'août 2021. CE QUE NOUS COLLECTONS Nous pouvons collecter les informations suivantes : Nom Adresse courriel Autres informations pertinentes pour les sondages que nous pourrions recueillir auprès des clients. CE QUE NOUS FAISONS AVEC LES INFORMATIONS QUE NOUS COLLECTONS En fournissant votre nom et votre adresse courriel, vous donnez à Canada sans fluorure la permission expresse d'ajouter vos informations à une liste de distribution, afin que nous puissions vous envoyer des mises à jour sur nos activités, ainsi que toute collecte de fonds qui pourrait être nécessaire, afin de soutenir cet effort canadien. ​ SÉCURITÉ Nous nous engageons à garantir la sécurité de vos informations. Afin d'empêcher l'accès ou la divulgation non autorisés, nous avons mis en place des procédures physiques, électroniques et de gestion appropriées pour protéger et sécuriser les informations que nous recueillons en ligne. ​ LIENS VERS D'AUTRES SITES WEB Notre site Web peut contenir des liens vers d'autres sites Web d'intérêt. Cependant, une fois que vous avez utilisé ces liens pour quitter notre site, vous devez noter que nous n'avons aucun contrôle sur les autres sites Web. Par conséquent, nous ne pouvons être tenus responsables de la protection et de la confidentialité des informations que vous fournissez lors de la visite de ces sites et ces sites ne sont pas régis par cette déclaration de confidentialité. Vous devez faire preuve de prudence et consulter la déclaration de confidentialité applicable au site Web en question. ​ CONTRÔLE DES INFORMATIONS PERSONNELLES Nous ne vendrons, distribuerons ou louerons pas vos informations personnelles à des tiers à moins que nous n'ayons votre permission ou que la loi ne l'exige. Si vous pensez que les informations que nous détenons sur vous sont incorrectes ou incomplètes, veuillez nous écrire ou nous envoyer un courriel dès que possible. Nous apporterons rapidement toutes les corrections.

  • Endroits | CanadaSansFluorure

    Lire la suite... QUI FLUORENT ET QUI NE FLUORENT PAS ? En 2017, l'Agence de la santé publique du Canada estime qu'environ 13,9 millions de Canadiens (38,7 %) avaient accès à la fluoration de l'eau potable (via l’aqueduc). Le Canada est l'un des pays les plus fluorés au monde. En comparaison, moins de 5,7 % de la population mondiale a son approvisionnement public en eau fluorée. La plupart des nations développées du monde ont rejeté la fluoration, y compris 97 % de l'Europe de l’Ouest. Voici les communautés canadiennes qui ont rejeté la fluoration artificielle de l'eau depuis 1990 Voici les Communautés canadiennes qui fluorent PAYS NON FLUORÉS PAYS FLUORÉS Les liens suivants fournissent un aperçu TRÈS intéressant quant à ce que font et disent les autres pays (en anglais) Déclarations des autorités européennes sur la fluoration de l'eau Le regretté Dr Hans Moolenburgh des Pays-Bas s'exprime (en anglais)

  • Fluorée | CanadaSansFluorure

    COMMUNAUTÉS CANADIENNES QUI FLUORENT On estime qu'il y a encore 169 municipalités au Canada qui fluorent leur eau potable municipale. Parmi les 169 communautés énumérées ci-dessous, 76 de ces municipalités sont situées en ONTARIO et comprennent la plupart des grandes villes urbaines telles que Toronto, des villes de la région du Grand Toronto, Ottawa, Hamilton et London. Les seules grandes villes urbaines des autres provinces qui fluorent leur eau potable municipale sont Edmonton, Halifax, Saskatoon et Winnipeg. Les municipalités qui fluorent par province

  • Non fluoré | CanadaSansFluorure

    COMMUNAUTÉS CANADIENNES QUI ONT REJETÉ LA FLUORATION ARTIFICIELLE DE L'EAU DEPUIS 1990 Depuis 1990, on estime qu'il y a plus de 130 communautés à travers le Canada, y compris 3 bases des Forces canadiennes, qui ont rejeté la fluoration artificielle de l'eau. Bon nombre des municipalité se trouvent en Ontario (32), au Québec (28), en Saskatchewan (20), en Colombie-Britannique (17), en Alberta (13) et au Manitoba (11). Certaines des grandes villes urbaines qui ont rejeté la fluoration comprennent : Calgary, Windsor, Waterloo et Québec. Montréal n'a jamais fluoré artificiellement et les propositions de fluoration ont été rejetées en 1988, 1992 et 2009. Vancouver n'a jamais fluoré non plus. Municipalités canadiennes par province et leur date de rejet